Préambule

Il est désormais possible, depuis le début de l’été, de s’adonner à nouveau et sans restriction à la boxe dans les clubs. Ce retour à une forme pleine et entière de la discipline, acté par le Gouvernement, ne signifie pas pour autant qu’il faille faire fi du principe de précaution à l’heure où la circulation du Covid-19 s’accroît de nouveau. C’est pourquoi la FF Boxe a formalisé un certain nombre de préconisations pour que la rentrée pugilistique se passe le mieux possible.

Bien sûr, ces recommandations sont susceptibles d’évoluer en fonction des décisions du Gouvernement.

 

1. LES MESURES INTERNES AU SEIN DU CLUB

– Un référent Covid sera nommé au sein du club. Il sera chargé, entre autres, de veiller au respect et à l’application des diverses dispositions en la matière.

Les règles d’hygiène et de distanciation ainsi que les symptômes de l’infection et les conduites à tenir seront affichées à l’entrée de la salle.

– Les licenciés devront venir en tenue. Un vestiaire sera ouvert pour uniquement déposer leur sacs ou leurs vêtements. Les douches seront fermées.

– Le club mettra à disposition de ses membres du gel hydroalcoolique.

–  Toute personne qui, à l’entame d’un entraînement, présente des signes cliniques suspects : fièvre, mal à la tête ou rhume quand bien même ne tousse-t-elle pas, sera renvoyée chez elle.

 

2. LES COMPORTEMENTS INDIVIDUELS

Le port du masque ne s’applique évidemment pas aux athlètes pendant l’entraînement, pareil accessoire empêchant de fournir un effort physique maximal. En revanche, comme dans tous les lieux clos, ils sont tenus d’arborer un masque dans l’enceinte avant et après chaque séance. Quant aux membres de l’encadrement, il leur est conseillé d’en mettre un, sauf lorsqu’ils donnent la leçon ou qu’ils effectuent des exercices avec leurs élèves.

– L’application de la distanciation physique en dehors des situations d’entraînement et des gestes barrières en toutes circonstances est incontournable.

– Les bouteilles de boisson sont strictement individuelles et ne peuvent donc pas être partagées.

– Il est préférable de limiter au maximum les déplacements intramuros, tant dans leur distance que dans leur fréquence.

 

3. L’ORGANISATION DES LIEUX

a) La salle

– Un sens de circulation sera défini par un fléchage au sol afin d’éviter autant que possible les croisements.

– Seule la présence des boxeurs et des entraîneurs sera autorisée dans la salle. Les parents ne pourront pas assister aux entraînements .

– Respect de manière absolue les règles d’hygiène, à savoir :

  • Désinfecter régulièrement les poignées de porte.
  • Pour chaque boxeu(r)se, se laver les mains avant et après l’entraînement, avoir ses propres gants et les désinfecter au début et la fin de la séance
  • Désinfecter le matériel (sacs de frappe, poires, haltères, cordes à sauter…) après chaque utilisation .

– Pour les 2 séances d’essais à la découverte de la boxe, une paire de gants en latex ainsi qu’une paire de gants sera fournie provisoirement  au boxeur ou à la boxeuse .